);
IMG_20170420_100410-01

Zinewall

Les zinewalls ou murs de fanzines sont des installations conçues par Seitoung qui utilisent le fanzine DIY comme matériau plastique de base. Ces zinewalls sont de surface variable, de 6 à 666 m², thématiques (punk DIY, graphzines, artzines) ou non, en noir et blanc ou en couleurs, en aplat (2 dimensions) ou en volume (3 dimensions intégrant des objets fanzines à lire dans le mur).

Par sa nature frondeuse – il ne se limite pas aux murs, mais déborde volontiers sur le sol ou le plafond -, le zinewall invite à la réflexion sur le recyclage permanent des slogans, des clichés, des codes esthétiques qui voguent de récupération en récupération. Art du détournement par essence, le zinewall questionne le légitimité de la ré-appropriation de visuels façonnés souvent anonymement, voués à l’éphémère au moment de leur réalisation, mais que le temps se charge de remettre au goût du jour, sacralisant ce qui avait été créé en urgence et sans volonté d’éternité.

Le zinewallisme est le 20e manifeste de l’Art Rebelle 100% DIY.

Installations réalisées : FRAC PACA Marseille (2016, 15 m²), La Grande Passerelle Saint-Malo (2017, 12 m²), Quai des Mondes Mondeville (2017, 18 m²), Printemps de Bourges (2017, 20 m²), Festival L’Armor à sons, Bobital (2017, 30 m²), Le 106, Rouen (2017, 14 m²), L’Echonova, Saint-Avé (2018, 15 m²), La Villa Gregam, Grand-Champ (2018, 20 m²).