Payscaments

Posted on

Manifeste n°2 des « 52 Manifestes pour un Art rebelle 100% DIY » par Seitoung

« Peur de l’avion, peur de voyager, peur de l’inconnu ? Ne vous privez plus des bienfaits des paysages exotiques ! Les payscaments du Docteur Seitoung sont la solution à tous vos maux ! Ingérez des paysages sans quitter votre fauteuil ! Dépassez la froideur des voyages numériques : mangez les paysages lointains ! Infusez-les ! Le Docteur Seitoung ne travaille jamais sans résultat. Garanti 100%. Grand voyageur, médium tellurique, marabout celte, voyant aux dons extraordinaires. Résultat dans les 3 jours. Résout tous les problèmes liés aux voyages. Rend heureux : sourire garanti dans la semaine suivant la prise. Vous souriez, là ? Voyez donc le pouvoir de mes mots. Imaginez celui de mes onctions et autres payscaments. Avec les payscaments du Docteur Seitoung, luttez efficacement contre le mal du paysage ! »
Seitoung, 2017

Les PAYSCAMENTS sont des représentations paysagères conceptuelles renouvelant la perception et l’appropriation des paysages du quotidien. Inventée par Seitoung, la démarche payscamenteuse est une psychogéographie du paysage : de nature participative, elle invite chacun à prélever ce qui est important pour soi dans le paysage vécu au quotidien. Au croisement de l’approche rationnelle du scientifique et de la captation poétique de l’artiste, le payscament est un extrait de paysage cristallisant l’expérience physique et individuelle de l’espace. Il conviendra d’établir si le paysage-souvenir encapsulé est archétypal ou non, si la manipulation de la gélule payscamenteuse procure les mêmes plaisirs subjectifs que la contemplation de la photographie-souvenir. La démarche payscamenteuse est une poésie qui s’avale et qui rappelle que dans le monde du 21e siècle, le paysage est un produit de surconsommation courante comme un autre…

Le Payscament est une invitation à voyager autrement : fini les attentes interminables dans les aéroports, fini l’angoisse du bagage perdu, fini le jetlag, fini la turista, Seitoung voyage pour vous et vous ramène les paysages dans une gélule !

Payscament 2016PF98749 (atoll de Takapoto, Polynésie française), 4 boites de 6 gélules numérotées

Art conceptuel et minimaliste, le payscament s’exprime sous diverses formes : toiles blanches ornées de gélules, artzines photographiques et divers produits de consommation courante (sachets à infuser, sachets de graines, etc.). Quoi de mieux en effet que des supports banals, objets du quotidien pour symboliser le paysage de tous les jours ? Ses œuvres seront bientôt remboursées par la Sécurité sociale.

Futuristes, les payscaments participent du nivellement et de la destruction du paysage traditionnel, inventé par les artistes du passé. Ces payscaments, encapsulés, témoignent de la place que nous réservons aux Sociétés qui tentent de préserver le paysage. Encapsuler le paysage, c’est se l’approprier.

« Il se forme, en la plupart des gens qui regardent un paysage, une capsule. Cette capsule est le médium entre le paysage et le contemplateur. »
Henri Michaux, Au pays de la magie, 1941.

Dé-pensant l’holisme aristotélicien, les payscaments questionnent l’irréductibilité des paysages : à quoi tient le paysage ? Au point de vue panoramique ? A l’agencement des ingrédients paysagers ? A un détail ? Aux odeurs ? Aux couleurs ? A la température ambiante ? Ces sensations paysagères peuvent-elles être capturées et encapsulées ? Le caractère essentiel du paysage n’est pas dans le regard porté sur le pays, mais dans l’assemblage d’éléments disjoints et informes que le regard, c’est-à-dire en fait l’esprit, réunit dans un ensemble signifiant à partir de présupposés culturels et linguistiques (Françoise Chenet-Maugeras). Le payscament est une forme de décomposition-recomposition du paysage qui peut être assimilée à une appropriation, symbolique tout d’abord, d’un espace institué en paysage. Mais, contrairement à l’appropriation de la bourgeoisie esthétisante de la charnière XVIII-XIXe siècles qui sacralise certains sites et paysages, conduisant à une protection d’un soi-disant « beau » paysage, propret et ordonné, hygiénique et salubre, et à la dissolution progressive de l’archéopaysage dans la matrice idéale-typique des nantis, le payscament est à la portée de tous – refusant le diktat euclidien d’arrangement géométrique du paysage, saluant au contraire la destruction insidieuse du paysage par usure du temps et action de la râpe, de la lime, du marteau, de l’affûteuse, de l’aiguisoir, du carreau, du carrelet, de la carrelette, de la demi-ronde, de l’écoine, de la fraise, de la limette, de la queue-de-rat, du riflard, du rifloir, du taille-crayon, du tiers-point, de la muleta, des banderilles, de l’encorneur de paysage.

En réduisant les paysages à une gélule de taille 0, la hiérarchie paysagère classique, « qualitative », est mise en porte-à-faux : fin du beau paysage, fin du paysage banal, fin du paysage moche. La structure, l’agencement spatial ont disparu, il ne reste que les éléments constitutifs originels ramenés à des particules élémentaires qui offrent la possibilité d’un nouveau paysage. Le payscament augure de l’avènement du Non-paysage, expérience vécue ex situ où la vision synthétique du paysage est définitivement abolie au profit du ressenti. Le paysage est désormais si petit qu’il tient dans une main, au bout du doigt même. La gélule payscamenteuse montre que ce qui est petit peut être beau. Petit, vous voyez ?

Poussière tu étais, poussière tu redeviens. Libre poussière, achève ta destinée dans une capsule bovine.

Trilogie paysagère, La Mine d’or, Pénestin

Inventaire des Payscaments produits :

  • 2016FR3501 (France, Cancale)
  • 2016ISL8721 (Islande, Geysir)
  • 2016FR22218 (France, Plougrescant)
  • 2016PF98749 (Polynésie française, Takapoto)
  • 2016GF97309 (Guyane, Rémire-Montjoly, site archéologique de Palulu)
  • 2016GF03M000011 (Guyane, Île du Salut)
  • 2016GF03M0000 (Guyane, Île Saint-Joseph)
  • 2016GF97301 (Guyane, Régina, Réserve de Kaw)
  • 2016UKEH88HG (Ecosse, EdimbourgHolyrood Park)
  • 2017FR33318 (France, Pessac, Cité FrugèsLe Corbusier)
  • 2017FR74056 (France, Chamonix, Mer de Glace)
  • 2017FR76217 (France, Dieppeen allant chez Jean Malaurie)
  • 2017FR76351 (France, Le Havre)
  • 2017ISLXXXX (Islande, Valahnukur)
  • 2018FR29133 (France, Locquirec)
  • 2018FR0701 (France, Calès, Gouffre de Cabouy)
  • 2018FR46047 (France, Vebron, chaos dolomitique de Nîmes-le-Vieux)
  • 2018FR0701 (France, Le BéageSuc de la Lauzière)
  • 2018FR35 (France, Saint-Malo, parc de la Briantais) – ready-made
  • 2018FR56155 (France, Pénestin, La Mine d’or)
  • 2018FR35265 (France, Saint-Domineuc, chemin de halage du canal d’Ille-et-Rance)
  • 2018FR63038 (France, Besse & Saint-Anastaise, Lac Pavin) – ready-made

Laisser un commentaire