Trilogie payscamenteuse: Relativité

Posted on

« Trilogie payscamenteuse – Relativité : beau paysage / paysage banal / paysage moche ».

Trois payscaments sont ici rassemblés : 2016PF98749 (Polynésie française) / 2016ISL8721 (Islande) / 2016GF03M000011 (Guyane française), chacun représentant un paysage idéal-typique des « destinations de rêve ». En les juxtaposant et en imposant une classification esthétique (beau/banal/moche) éminemment subjective, on rappelle que la relativité du jugement est universelle et s’applique aussi aux paysages à fort tropisme. L’excès de consommation de beaux paysages amène à leur banalisation, voire leur mépris. Pour contrarier ce classement, chaque gélule originelle de taille 0 a été encapsulée dans une gélule de taille 000 de couleur grise. Les trois méta-gélules identiques ont ensuite été mélangées et chacune a été placée et fixée dans un cadre qualificatif. A chacun d’imaginer quel paysage occupe tel ou tel cadre.

Objet unique, 3 gélules taille 000 contenant chacune une gélule de taille 0, fixées sur papier Sant Quinti de Mediona. Encadrement bois blanc, format 52,5 x 25,5 x 3,5 cm.

« Trilogie payscamenteuse : relativité », objet unique

Laisser un commentaire